Les radars en général - Toute l'actualité des radars

GATSO MILLIA, le radar mobile-mobile est homologué

Publié le 21 février 2013

Le tout nouveau modèle de radar capable de contrôler la vitesse à partir de véhicules en circulation vient d'être homologué par le Labaratoire National de Métrologie et d'Essais (LNE).

Ce nouveau radar communément appelé radar mobile-mobile, est fabriqué par la société hollandaise Gatsometer BV qui fourni déjà les radars feux rouges GATSO GTC GS11.

Le nom de ce nouveau radar est le GATSO MILLIA, c'est un cinémomètre associé à un dispositif de prise de vue qui est intégré dans un véhicule. Il permet de mesurer la vitesse instantanée des véhicules en mode stationnaire ou en mode mouvement.

Schéma du GATSO MILLIA

L'architecture de ce radar est totalement différente de ce qui existe aujourd'hui avec les anciens radars mobiles type MESTA 210 ou MESTA 210C.

En effet, comme on le voit dans le schéma ci-dessous, le radar est composé de plusieurs modules disséminés dans toute la voiture.

schema radar mobile mobile

A l'avant du véhicule, se trouve l'antenne radar et son viseur. Ils sont installés derrière la plaque d'immatriculation et sont accompagnés du module de flash.

Sur le tableau de bord du véhicule, on trouve la caméra à prise de vues numériques.

Dans le coffre, on trouve le SYSTEM BOX, c'est un boitier qui regroupe le générateur puissance du flash, mais surtout le sous-module de traitement permettant l’acquisition des images du véhicule mesuré et l'unité de décision qui fait l’acquisition de toutes les données relatives à la mesure de vitesse et les enregistrent après association à l’image correspondante.

A l'arrière du véhicule se trouve également le dispositif de géolocalisation permettant le relevé des coordonnées GPS et de l'information de direction permettant de définir exactement le lieu de contrôle ainsi que le sens de circulation.

Le contrôle du radar GATSO MILLIA est effectué par l’intermédiaire d'une interface Web correspondant à l’interface homme machine (IHM) qui permet notamment à l'opérateur d'indiquer la limite de vitesse autorisée.

Le radar fonctionne grâce à un module d'alimentation composée de batteries qui sont installées dans le coffre du véhicule.

Les prises de vues

Le déclenchement des prises de vues est commandé automatiquement par le GATSO MILLIA, lorsque celui-ci détecte le passage d’un véhicule dont la vitesse est supérieure au seuil prédéterminé.
Les informations numérisées de l’image du véhicule  sont associées aux informations alphanumériques réglementaires (vitesse mesurée, le lieu, la date, l’heure du contrôle et le sens de
circulation) et particulières (numéro de la prise de vue, position GPs du lieu de contrôle et sens de détection : ELOI pour un véhicule en éloignement et RAPP pour un véhicule en rapprochement…) pour formé le MIF (Message d'Infraction). Ces fichiers sont stockés cryptés puis automatiquement envoyés au centre national de traitement (CNT).

Les conditions d'utilisation

Le GATSO MILLIA est homologué pour contrôler la vitesse des véhicules en mode stationnaire ou en mode en mouvement. Les conditions d'utilisation sont différentes pour ces deux types d'utilisation.

En mode stationnaire

En mode stationnaire, le GATSO MILLIA peut contrôler la vitesse des véhicules cibles en rapprochement et/ou en éloignement. C'est à dire que stationné au bord d'une route à double sens, le radar pourra aussi bien controler la vitesse des véhicules venant face au véhicule porteur que celle des véhicules venant de derrière et cela en même temps. Par contre, le véhicule porteur doit être stationné le long d’une chaussée comportant au maximum 4 voies et qui est rectiligne sur au moins 50 mètres dans son sens de stationnement.

En mode en mouvement

En mode en mouvement, le GATSO MILLIA peut contrôler la vitesse des véhicules cibles en éloignement mais aussi en rapprochement. C'est à dire qu'aussi bien les véhicules qui doublent le véhicule porteur que les véhicules qui arrivent en face sont controlés. Pour le fonctionnement en dépassement, le contrôle de vitesse ne s'effectue que si la différence de vitesse minimum entre le véhicule porteur et le véhicule cible est de 20 km/h. Donc, sur une autoroute limitée à 110 km/h, le véhicule porteur ne devra pas circuler à plus de 90 km/h pour pouvoir flashé les véhicules circulant à 111 km/h. La vitesse limite autorisée minimale pour une utilisation en mouvement est de 50 km/h. Dans ce cas, si l'axe controlé comporte plusieurs voies, le véhicule porteur doit être positionné de manière à ne contrôler que la voie limitrophe située à sa gauche.

La tolérance du GATSO MILLIA

La tolérance des radars mobiles-mobiles est inscrite dans l'Arrêté du 7 janvier 1991. relatif à la construction, au contrôle et aux modalités techniques d'utilisation des cinémomètres de contrôle routier.  Cette tolérance est de 10 km/h pour les vitesses inférieures à 100 km/h et dix centièmes de la vitesse pour les vitesses égales ou supérieures à 100 km/h. Par exemple, si vous êtes controlé avec une vitesse mesurée de 88 km/h, la vitesse retenue sera de 78 km/h ou encore si vous êtes controlé avec une vitesse mesurée de 157 km/h, la vitesse retenue sera de 141 km/h.





Consulter tous les autres article de la catégorie Les radars en général