Les avertisseurs radars autonomes

Le Code de la Route (Article R413-15) réprime la vente, la détention, l'utilisation, l'adaptation ou le transport de tous appareils permettant notamment la détection des radars destinés au contrôle de vitesse. La saisie et la confiscation sont de droit. En principe, le fait qu'un tel appareil soit branché au moment du contrôle, ou les conditions anormales de son transport, apporteront la preuve de l'infraction. S'il s'agit d'un détecteur antiradar sans autre objet, le simple transport constituera l'infraction. Les sanctions constituent des infractions de 5ème classe réprimées par une peine d'amende de 1500 euros.

La seule solution légale pour être averti de la présence de contrôle radar est l'utilisation d'un assistant d'aide à la conduite.

Les différents modèles de détecteur radar

  • Valentine One

  • Cobra XRS-9930

  • Cobra XRS-9445

  • Escort Passport

  • Escort Redline

  • Whistler 948

  • Beltronics STI Driver

  • Beltronics Vector

  • Beltronics RX65

  • Whistler XTR-265

  • Speed Dynamics Crystal Black pocket

  • Speed Dynamics Naxel KF 2020E


La législation européenne

Dans la majorité des pays de l'Union Européenne, l'utilisation comme la possession de détecteurs de radars est strictement interdite. Les peines varient de la simple amende (parfois très lourde !) au retrait du permis en passant par des peines d'emprisonnement.

Il n'y a qu'au Danemark, à Chypre, en Hongrie, à Malte et en Islande que la possession et l'usage d'un détecteur est autorisée.

En Grèce, l'utilisation d'un détecteur de radar est autorisé si une licence a été accordée à l'utilisateur !!!

En Allemagne et en Estonie, la possession d'un détecteur de radar est autorisé mais pas son utilisation...