Les radars en général - Toute l'actualité des radars

Quand un véhicule garé reçoit un PV à la place de celui en excès de vitesse....

Publié le 13 décembre 2016

verbalise à tort vehicule stationne


Les radars automatiques prouvent une nouvelle fois qu'ils sont une machine implacable même lorsque l'erreur est manifeste !

Le Courrier Picard nous apprend aujourd’hui qu'un riverain habitant à côté du radar de Fontaine-Lavaganne dans l'Oise a été verbalisé alors que son véhicule était garé devant son portail.

La photo de l'infraction ne laisse effectivement aucun doute, le véhicule verbalisé était bien stationné perpendiculairement à la route alors que c'est le véhicule circulant sur la chaussée qui était en excès de vitesse !

Le propriétaire de la Citroën verbalisé à tort à bien sûr immédiatement contesté son infraction mais pour cela il a dû consigner les 135 euros de l'amende.

Devant une telle erreur, le PV devrait rapidement être classé sans suite par l'Officier du Ministère public mais le riverain verbalisé à tort devra encore patienter plusieurs semaines avant que sa consignation ne soit remboursée...

Ce n'est pas la première fois que des erreurs comme celle-ci se produisent avec des véhicules stationnés, des véhicules circulant sur des remorques, etc mais à chaque fois, le propriétaire du véhicule verbalisé à tort doit consigner le montant de l'amende forfaitaire et attendre plusieurs semaines avant le remboursement de sa consignation et encore, lorsque l'OMP classe bien sans suite sans renvoi au tribunal, alors même que l'erreur est manifeste ! Une machine implacable...





Consulter tous les autres article de la catégorie Les radars en général