FAQ - Les radars automatiques

panneau radar

Les panneaux de signalisation sont-ils obligatoires ?

Non, les textes juridiques qui ont permis la mise en place des radars automatiques (Loi du 12 juin 2003 renforçant la lutte contre la violence routière et Arrêté du 27 octobre 2003 portant sur la création du système de contrôle sanction automatisé) ne prévoient pas de signalisation spécifique pour les radars automatiques qu'ils soient fixes ou mobiles.

Le seul texte concernant les panneaux radars est l'arrêté du 24 novembre 1967 modifié relatif à la signalisation des routes et des autoroutes qui dans son article 101-4 précise que « la signalisation d'une zone de contrôle par un ou plusieurs dispositifs de contrôle automatisés peut être effectuée au moyen des panneaux de type SR3 ». La formule "peut être effectuée" n'impose donc aucune obligation.

D'ailleurs, les radars feux rouges ou encore les radars mobiles qui sont eux aussi des "dispositifs de contrôle automatisés" ne sont jamais signalés par des panneaux radars.

La signalisation des radars automatiques a quand même beaucoup varié depuis 2003...

Entre 2003 et 2010, les panneaux étaient généralement implantés à une distance variable en fonction de la vitesse maximum autorisée. Sur un axe routier dont la vitesse est limitée à 130km/h, la distance était généralement d'environ 600m entre le panneau et le radar. Concernant les routes limitées à 90km/h, la distance était de 400m; pour celles limitées à 70km/h, la distance était de 300m environ.


En 2010, un nouveau panneau « pour votre sécurité, contrôles radars fréquents » a été utilisé. Ce dernier peut signaler un ou plusieurs radars fixes consécuitfs et peut-être installé à une distance variable jusqu'à 2 kilomètres en amont des nouveaux radars fixes.

Les panneaux radars

nouveau panneau radars fixes      ancien panneau radar


En 2011, le Comité Interministériel de la Sécurité Routière a décidé de la fin de la signalisation des radars automatiques par panneau et fait signer un décret précisant que les panneaux annonçant une zone où la vitesse est contrôlée par un ou des radars automatiques n'étaient plus homologués et qu'ils ne devaient plus apparaitre dans le catalogue des signaux routiers. Les panneaux radars sont alors progressivement remplacés par des radars pédagogiques installés en amont des radars fixes.

Mais deux ans plus tard, la situation change encore. Sous la présidence de François Hollande, le gouvernement décide de ré-implanter les panneaux signalant la présence des radars fixes et de supprimer les radars pédagogiques. Un arrêté de mars 2013 redonne une existence légale aux panneaux radars SR3a et SR3b.

En 2017, de nouveaux panneaux radars sont annoncés pour remplacer les anciens.

panneau radar 2017

Pour les radars mobiles, au départ, un panneau prévenant des contrôles était apposé devant les véhicules équipés. Cette mesure a été suspendu par le Comité Interministériel de la Sécurité Routière du 1er juillet 2005. Depuis, l'information se faisait sur les sites internet des Préfectures qui publiaient mensuellement le programme des contrôles soit dans les journaux locaux.

Extrait : "Suppression de l’annonce des radars mobiles par des panneaux en amont des dispositifs installés, une communication préalable par voie de presse sur les sites accidentogènes faisant l’objet de surveillance renforcée étant privilégiée"
Source : Dossier de presse CISR 1er juillet 2005

L'ancien panneau annonçant les contrôles mobiles

panneau radar mobile


En avril 2010, le gouvernement par une circulaire de la Délégation Interministérielle à la Sécurité Routière au « renforcement de la politique locale et nationale de sécurité routière en 2010 » a mis un terme à l'ère de la prévention en interdisant aux préfectures de publier leur calendrier des contrôles mobiles. Objectif : « rendre chaque conducteur responsable de son comportement ».

Retour à la liste des questions